Façonnage est une maison d’édition indépendante dédiée à la conception d’essais graphiques décryptant le monde à travers l’histoire de la pop culture et ses mutations.

Nos livres portent sur des oeuvres, des figures ou des sujets d’hier et d’aujourd’hui en lien avec des enjeux contemporains.

Si différentes collections aux formats variés sont prévues,nous en présentons actuellement deux :

Everglades, une série d’essais illustrés aux couleurs pop traitant en particulier du cinéma et du jeu vidéo.

Interférences, une série de petits livres au design tranchant et traitant de sujets d’actualité brulants vus à travers la pop culture.

Par goût du papier, du bel objet et pour perpétuer un certain héritage des métiers du livre, Façonnage conçoit chacune de ses publications comme un projet graphique et éditorial qui met en forme la pensée de ses auteurs.

En savoir plus...



︎ Mail
︎ Instagram
︎ Facebook

︎ Twitter
︎ Restart
︎ ︎ ︎
Façonnage Éditions
                        sac ︎

︎ Bring me home.

JIM CARREY
L’Amérique Démasquée






Auteur :
Adrien Dénouette

Préface : 
Eric Judor

Couverture :
Josep Prat Sorolla

Design graphique :
Sylvain Levrouw

Direction éditoriale :
Jérôme Dittmar

Collection :
Everglades #1

Livre édité en partenariat avec :
IMHO

Diffusion et distribution :
Harmonia Mundi

Sortie :
02 Décembre 2020

ISBN-13 Façonnage :
978-2491961008


Références libraires :
ISBN-13 IMHO :
978-2-36481-059-4

EAN :
9782364810594

Prix :
20€

Format et infos :
Dimensions : 130 x 195 x 15
_218p
_Couverture rabat
_Sous-couverture imprimée Pantone
_Tranche colorée (jaspage)
_Imrpression bichromie avec Color Library
_Papiers :
Couvertures : Munken Lynx, 240g + 170g
Intérieur : Munken Print White 15, 80g



En rupture !

En attendant un nouveau tirage, le livre est disponible chez certtains libraires, ici

N’hésitez pas à nous écrire pour connaitre la nouvelle disponiblité du livre

Le livre 

Dumb and Dumber, The Mask, Ace Ventura, Man on the Moon… Jim Carrey a régné sur les années 1990 en autant de films qui l’auront hissé au sommet du box office et d’une comédie incorrigible et subversive. Corps mutant et acteur d’une révolution numérique d’où ressurgit le dernier âge d’or du cartoon, il aura été le visage des années Clinton, le trait d’union entre Charlie Chaplin, Roger Rabbit et Avatar, la dernière explosion de rire-bête avant la dépression du 11 septembre et l’OPA de Disney sur l’imaginaire hollywoodien. A l’heure où Donald Trump lui a volé son rôle de toon, quelle place peut encore trouver Jim Carrey sur des écrans où l’humour décline ?

Bien plus qu’un ouvrage pour cinéphiles avertis, L’Amérique démasquée est un vibrant plaidoyer pour la comédie, une trousse de survie contre la police des idées reçues et l’arrogance qui sommeille en chacun de nous. Un livre passionnant sur une époque qui n'était que la prémonition hilare du cauchemar d'aujourd'hui.

L’auteur 


(© Iris Winckler)

Critique de cinéma pour les revues Carbone, Trois Couleurs et Critikat, Adrien Dénouette enseigne aussi l'écriture critique à l'Université de Paris et donne des conférences sur le cinéma partout en France. L'Amérique Démasquée est son premier livre, dont il prépare l'adaptation en documentaire pour Arte et Bellota films.

La préface 


(D.R)

En duo avec Ramzi Bedia, Éric Judor s’est fait connaître sur scène, puis à la télévision et au cinéma, dans un rôle récurrent de  crétin ahuri qui doit beaucoup à Jim Carrey. Plus précisément à celui de Dumb & Dumber, dont l’idiotie sans retour inaugura au milieu des années 1990 une sorte de vogue, et même un sous-genre baptisé « dumb movie » - en français, « film d’idiots ». Avec la sitcom H, ses spectacles et surtout La Tour Montparnasse Infernale, Éric Judor fut l’importateur précoce de ce rire dégénéré en France. Tout sauf un hasard quand on sait l’admiration qu’il voue à Carrey, et ce non seulement depuis ses grands succès de 1994 (Ace Ventura, Dumb & Dumber, The Mask) mais dès la série de sketchs télévisés In Living Colors (1990-1994), qu’il est l’un des rares Français à avoir regardé lors de sa diffusion exclusive aux États-Unis. Si bien qu’avant la critique et le public, avant que Michel Gondry n’ait l’idée d’utiliser la star dans un rôle à contremploi (Eternal Sunshine of the Spotless Mind), Éric Judor fut pour ainsi dire le découvreur français de Jim Carrey.

La revue de presse 




“Ce n’est pas la moindre des qualités d’un essai sur la comédie que d’être drôle à la lecture : le savoir-faire d’un maitre de la farce écervelée est ici verbalisé avec un bonheur évident.”
Sandra Onana, Libération

"Un bel ouvrage"
Jacques Mandelbaum, Le Monde

"Se pencher aujourd'hui sur Jim Carrey c’est regarder l’état de la comédie actuelle et faire l’inventaire de ce qui nous manque au cinéma : où sont passés les corps, les grands enfants et les immenses idiots ?"
Murielle Joudet, Hors-Série

"Jim Carrey comme symptôme révélant et subvertissant l'idéologie du succès et de l'héroïsme, plus forte que jamais dans les années 90 : l'approche culturelle est pertinente et aujourd'hui validée par l'implication de l'acteur dans la vie politique de son pays d'adoption."
Olivia Cooper-Hadjian, Cahiers du Cinéma

“La finesse des analyses, la richesse des références font de cet ouvrage un des meilleurs exemples des études culturelles.”
Michel Ciment, Positif

“Un essai formidable”
Mathilde Blottière, Télérama

« Un précieux plaidoyer pour la comédie populaire qui tache. (...) Essentiel. »
Fabrice Fuentes, La Septième Obsession

L’Amérique démasquée tente de répondre à la question suivante : pourquoi Jim Carrey surgit-il en 1994 ? Sur quel terrain propice, et dans les coulisses de quelle(s) tragédie(s) ? En disséquant sa filmographie, de The Mask à Kidding en passant par The Truman Show et Bruce tout puissant, Adrien Dénouette fait tomber les masques, et livre des réponses éclairantes.”
Léo Moser, Les Inrockuptibles

“Une lecture passionnante, qu’on soit fan ou non du personnage.”
Vanity Fair

"En plus de dresser un parallèle entre l'acteur canadien et les illustres Buster Keaton ou Charlie Chaplin, L'Amérique démasquée surprend en reliant les différentes phases de sa carrière à l'actualité politique et aux présidents américains en exercice."
Damien Leblanc, Le Point Pop

“Au delà de l’analyse très fine du personnage Jim Carrey, de ce burlesque, de cette manière de détruire Hollywood de l’intérieur dans des films apparemment pour enfants, mais qui sont remplis de pervers scatophiles et de schizophrènes, la réussite de ce livre c’est de nous raconter ce qui s’est passé entre les années 1990 et l’ère que nous vivons aujourd’hui.”
Antoine Guillot, La Critique / France Culture

“Un objet aussi beau que tonitruant (...) qui dresse un portrait latéral d’une époque et d’un lieu - et de son héritage.”
Laurent de Sutter, Focus Vif

“Un ouvrage passionnant dont la grande force est de parvenir à montrer l’ascension éclatante de l’acteur Canadien (et sa lente disparition) sous un nouveau jour.”
Gauthier Moindrot, Les Ecrans terribles

"Un remarquable essai."
Calmos Club

"Sa maquette, toute en graphisme rétrofuturiste, style eighties déstructurées, désarçonne autant que son contenu provocant. Ceci n'est pas une biographie de Jim Carrey, mais bien un essai, à partir du premier homme-cartoon ayant envahi l'humour mainstream, pour raconter aussi bien l'histoire de la comédie que celle des Etats-Unis des années 1990."
HAHA

“Un excellent portrait acide et brillant d’un des comédiens les plus importants de ces 30 dernières années.”
Emmanuel Le Gagne, Culturopoing

“Une des pensées les plus stimulantes sur le cinéma qu’il nous ait été donné de lire cette année. (...) Un livre aux couleurs pop et à la pagination conceptuelle, qui offre l’écrin parfait pour un sujet aussi polymorphe.”
Yann François, JV - Culture jeu vidéo

"Ce livre n’est pas une biographie fouillée. Ni une filmographie commentée dans le moindre détail – ouf ! Ce n’est pas une analyse du jeu et, Dieu merci, encore moins le cri d’amour d’un fan énamouré. En réalité, nul besoin d’apprécier particulièrement le canado-américano-neuneu pour se plonger dans cet essai. Qu’il vous fasse rire, vous irrite ou vous laisse indifférent, Jim Carrey signifie quelque chose. Et l’auteur le déchiffre avec brio."
Camille Larbey, Gonzaï

“L’auteur étudie à la loupe le parcours de l’acteur, entre consécrations et échecs, en le mettant sans cesse en parallèle avec le contexte politique, culturel et sociétal outre-Atlantique. (...). Une belle première publication, particulièrement graphique, pour Façonnage Éditions.”
Esther Brejon, Revus & Corrigés

“Avec un recul impressionnant, Adrien Dénouette offre une réflexion inédite de l’histoire du cinéma de ces dernières décennies en faisant de la comédie le point d’ancrage où se joue le rapport au réel de la sensibilité contemporaine.”
Cédric Lépine, Mediapart - Le Club

“Peu d’ouvrages rendent hommage à la comédie trash des années 1990 et Adrien Dénouette prouve ici que c’est bien à tort.”
Camille Périssé, Objectif Censier 

“L’enthousiasme contagieux de l’auteur déborde des quelques deux cents pages d’un livre rare, unique et nécessaire, préambule d’une série d’ouvrages graphiques réjouissants”
Boris Szames, Gone Hollywood

Entretiens et émissions à voir ou écouter :

“Un des meilleurs essai de cinéma de ces dernieres années”
Jacky Goldberg, Nuit Américaine - ClaireCache / Twitch
>> Regarder l’émission 📺

“Un livre incroyable”
Live Jim Carrey Feat. Adrien Dénouette - Microciné
>> Regarder l’émission 📺

Jim Carrey incarne-t-il les années 90 ?
Sans oser le deamander - Matthieu Garrigou-Lagrange, France Culture
>>
Ecouter le replay 📻

Les musiques des mille visages de Jim Carrey
Certains l’aiment FIP par Susana Poveda et Denis Soula - FIP
>> Ecouter le replay 📻

“Absolument passionnant”
Jérôme Colin, Entrez sans frapper - La Première, RTBF
>> Ecouter le replay 📻

Rencontre avec Adrien Dénouette
L’heure exquise #18 par Célia Mokhtari - Radio Grenouille
>> Ecouter le replay 📻

"Stimulant."
Corentin Lê, Volte/FaceCritikat
>> Ecouter le podcast🎙️

“Un superbe et passionnant objet”
Thomas Rozec, Programme B - Binge Audio
>> Ecouter le podcast🎙️

Pour des comédies transgressives
Plan large par Antoine Guillot - France Culture
>> Ecouter le podcast🎙️